LES AMIS NATURALISTES DES COTEAUX D'AVRON

Association agréée d'étude et de protection de la nature

Les Crapauds calamites du Fort de Noisy

| Un commentaire

C’est avec un immense plaisir que nous vous annonçons la publication de l’étude sur les Crapauds calamites  du fort de Noisy !

Le site des Glacis du Fort de Noisy, localisé à Romainville, en plein cœur d’une matrice urbaine dense .  Il est protégé par un Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope (APB) pour les mares à Crapauds calamites et son accès est interdit au public.

Une étude complète sur les peuplements de batraciens de ce site a été réalisée en 1991 par Annemarie Ohler, quelques années avant la fermeture du site au public. La population avait alors été estimée à environ 2000 individus. Depuis cette date, la population n’a plus été l’objet d’un suivi scientifique régulier.

Les crapauds calamites ou Crapauds des joncs (Epidalea calamita) sont des animaux  discrets, nocturnes et saisonniers. Les riverains, qui jadis allaient les prélever librement sur le fort, pensent qu’il n’y en a plus aujourd’hui, ou beaucoup moins. Des doutes ont aussi été émis sur la viabilité d’une population confinée dans ce qui ressemble à un isolat. Après 21 ans de « mise sous cloche », il fallait faire un bilan mesuré de l’état de cette population. Nous avons commencé l’étude en 2014.

La présente étude vise à estimer la taille de la population de Crapauds calamites du Fort de Noisy, à vérifier son état de conservation et à étudier l’utilisation de son biotope. Les résultats obtenus permettront la mise en place d’un protocole de suivi sur le long terme. Le maintien du site par éco pâturage équin sera évalué.

Jeune chapelet tout juste sorti de la mare, Juin 2016

Jeune crapelet tout juste sorti de la mare, Juin 2016

L’étude des Crapauds calamites du fort de Noisy a été réalisée par la mise en place d’un protocole de Capture, Marquage photographique, Recapture (CMR). L’intérêt de la méthode de CMR est avant tout de fournir de meilleures estimations des effectifs, mais aussi d’avoir ainsi un indicateur de tendance d’évolution au cours du temps qui soit une référence. De plus, le suivi individuel nous permet d’avoir des indications sur les déplacements de l’espèce.

Les résultats obtenus montrent une population saine qui est en équilibre démographique, puisque nos chiffres sont très proches de ceux donnés lors de l’étude de 1991 juste avant que soit pris  l’Arrêté de Protection de Biotope. Cette protection s’avère  donc efficace pour maintenir la population de crapauds du Fort de Noisy. La mise sous cloche de ce site, interdit au public, permet aux Crapauds de vivre dans de bonnes conditions

Cette étude nous a donc permis de mieux comprendre ces amphibiens très discrets. L’amélioration de nos connaissances sur le Crapaud calamite est nécessaire pour une meilleure sauvegarde de cette espèce très rare de Seine-Saint-Denis.

A la saison des amours, les mâles s’installent en premier dans les mares peu profondes et chantent en chœur pour attirer les femelles. Le son est si puissant qu’il peut s’entendre à plus d’1km à la ronde !

L’étude complète est disponible sur demande.


Référence du document : Amiard P. et van den Brink S. 2016. La population de Crapaud calamite (Epidalea calamita) des glacis du fort de Noisy : Estimation de la taille de la population et étude de l’utilisation de son biotope. ANCA Nouvelles n°49, 25 pages + annexes.

Enregistrer

Un Commentaire

  1. Ping : Restitution des études menées sur la population de Crapauds calamites et sur les Hirondelles de rivage

Laisser un commentaire

Champs Requis *.