LES AMIS NATURALISTES DES COTEAUX D'AVRON

Association agréée d'étude et de protection de la nature

Mares et biodiversité

| 2 commentaires

Les mares et les bassins, devraient être d’extraordinaires milieux de vie.  Souvent, les dysfonctionnements observés proviennent de petites erreurs de gestion.

Les mares naturelles  se forment sur un substrat imperméable, une couche d’argile  qui conserve l’eau de manière plus ou moins pérenne.

Lorsqu’elles ne sont pas naturelles, le support de la mare (bâche EPDM, béton, ou  coque plastique)  doit impérativement  être recouvert d’une couche d’argile (15-20 cm minimum), dans laquelle les plantes aquatiques filtrantes et oxygénantes peuvent s’enraciner. Avec ces plantes,  la  pompe n’est pas nécessaire, et le nettoyage de la mare non plus.

Il faut installer des espèces végétales locales (cornifle, joncs, carex, menthe, phragmites, etc), selon les dimensions de la mare. Il faut proscrire absolument les espèces exotiques envahissantes. L’ANCA peut fournir des végétaux, obtenus lors de chantiers de réhabilitation de mares locales.

La vidange, pire la javellisation (!) d’une mare a des conséquences catastrophiques sur la biodiversité.

Tout au fond,  cachées dans la vase, des milliers de larves (amphibiens, libellules, autres insectes aquatiques)  grandissent à l’abri des regards durant des mois, voire des années. La vase est une matrice, un milieu de vie nécessaire aux cycles alimentaires des habitants de la mare.

La mare sera colonisée rapidement si elle se trouve en réseau avec d’autres mares.  Les amphibiens et les libellules viennent d’eux-mêmes. Rappelons que le transport des amphibiens et de leurs larves, espèces protégées, est strictement interdit par la loi.

La présence des poissons dans la mare n’est pas favorable au développement de la biodiversité. Ils mangent les pontes des amphibiens et aussi les plantes, et ils produisent des déchets organiques qui altèrent la qualité de l’eau.

Et les moustiques ? Effectivement, ils viennent pondre dans la mare. Leurs prédateurs (libellules), très efficaces, en régulent le nombre.

L’ANCA peut vous conseiller sur l’entretien de votre mare,  ou sur votre projet de création ou de restauration, ou sur les végétaux à mettre en place.

N’hésitez pas à nous solliciter pour un projet de mare dans votre jardin, ou une réhabilitation.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

2 Commentaires

  1. Bonjour,
    J’ai réalisé une mare dans mon jardin il y a un an et je suis preneur pour des conseils sur les végétaux à mettre en place
    Gilles Terpin
    06 11 24 42 49

  2. Bonjour,
    J’ai réalisé une mare dans mon jardin il y a un an et je suis preneur pour des conseils sur les végétaux à mettre en place
    Gilles Terpin
    06 11 24 42 49

Laisser un commentaire

Champs Requis *.