LES AMIS NATURALISTES DES COTEAUX D'AVRON

Association agréée d'étude et de protection de la nature

Parc Georges Valbon

Le parc départemental Georges Valbon
Le parc départemental Georges Valbon (PGV) est le plus grand parc de Seine-Saint-Denis (415 hectares). Il est localisé sur les communes de La Courneuve, Dugny, Stains et Saint-Denis. Le site est l’une des 15 entités Natura 2000 de Seine-Saint-Denis (FR1112013). Le parc est également concerné par deux périmètres de Zone Naturelle d’Intérêt Écologique, Faunistique et Floristique: « Parc départemental de la Courneuve » (ZNIEFF n°110020475) et «Plans d’eau et friches du Parc départemental de la Courneuve  (ZNIEFF n°110020468).

L’ANCA a été sollicitée par le Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis (CD93) pour effectuer une étude des amphibiens du PGV et proposer un protocole permettant de mettre en place un suivi adapté à la superficie importante du site, et à ses nombreuses mares.

Le PGV est l’un des 2 sites de Seine-Saint-Denis (l’autre étant le Fort de Noisy) où se reproduit le crapaud calamite, espèce sur laquelle nous avons déjà beaucoup travaillé. La perspective de pouvoir comparer les deux populations nous a motivés pour cette étude.

Lors des inventaires nocturnes des 23 et 25 avril, nous avons trouvé peu de crapauds sur le parc.  Les chants des mâles étaient concentrés sur le Terrain des Essences.

Le Terrain des Essences appartient au ministère de la Défense. Il est prévu qu’il soit cédé au CD93 et intégré au parc départemental Georges Valbon. Avant cela, il est prévu d’y accueillir des épreuves des Jeux Olympiques 2024,  après dépollution du site .

Les crapauds calamites sont très attirés par les espaces dénudés et pleins d’ornières des chantiers. Nous pensons qu’ils sont venus du Vallon Écologique, le chantier de la nouvelle gare de la ligne 11 ayant fait un effet passerelle. Le Terrain des Essences, en cours de dépollution a ensuite attiré cette espèce pionnière.

Nous avons saisi la DRIEE (Direction Régionale et Interdépartementale de l’Environnement et de l’Energie), pour signaler la présence d’une espèce protégée sur ce site de projet, et nous avons pris contact avec le BET Urbaneco, en charge de l’étude d’impact pour la Solideo (JO). Nous poursuivons notre réflexion, avec le CD93 et Urbaneco, pour trouver des solutions permettant la sauvegarde de la population de crapauds calamites du Terrain des Essences.