LES AMIS NATURALISTES DES COTEAUX D'AVRON

Association agréée d'étude et de protection de la nature

Suivi des Hirondelles de rivage du Canal de l’Ourcq

| 0 Commentaires

L’ANCA poursuit le suivi des Hirondelles de rivage du Canal de l’Ourcq (Bobigny). Nous avons besoin de bénévoles pour cette étude !

1. L’Hirondelle de rivage

L’Hirondelle de rivage (Riparia riparia) est un passereau mesurant entre 12 et 13 centimètres pour  une envergure de 30 centimètres. Les adultes sont reconnaissables à leur dos entièrement brun et leur gorge et leur ventre blancs.

Hirondelle de rivage, juillet 2016 (P. Amiard)

L’espèce est présente dans toute l’Europe. En France elle occupe les deux tiers Nord du territoire. La quasi-totalité de l’espèce hiverne en Afrique dans la zone sud sahélienne.
En France, l’Hirondelle de rivage est protégée au titre de l’Arrêté du 29 octobre 2009 fixant la liste des oiseaux protégés sur l’ensemble du territoire et les modalités de leur protection.
En période de reproduction (entre les mois d’avril et aout), elle niche en colonies dans les talus et berges des rivières où elle creuse son nid (en forant horizontalement).
Sur le Canal de l’Ourcq, la colonie s’est dans les trous de drainage des palplanches de fonte bordant le canal, entre la maison du parc de la Bergère et les terrains de sport (en pointillés orange sur la carte ci-dessous), sur environ 90 mètres.

Localisation de la colonie d’Hirondelles de rivage sur le canal de l’Ourcq.

En général, deux nichées de 4 à 6 œufs sont produites par an. La durée de couvaison est d’environ deux semaines. Les jeunes s’envolent à l’âge de 30 jours. La maturité sexuelle est atteinte l’année suivante.
L’Hirondelle de rivage est fidèle à son site de reproduction.

2. Synthèse des données

Sur le Canal de l’Ourcq, le premier couple nicheur a été observé en 2000. Le CORIF* a ensuite réalisé un suivi de la nidification de la population sur trois années entre 2008 et 2010. Ainsi entre 19 et 14 couples on été observés pendant cette période.

Début juillet 2016, l’ANCA a compté au moins 7 adultes en vol simultanément. Au moins 1 couple a été observé à l’entrée d’un nid.

3. Objectifs de l’étude

Il s’agit dans un premier temps de connaitre l’effectif précis de la population d’Hirondelles de rivage sur le Canal de l’Ourcq et de connaitre le nombre de couples nicheurs.
Les comptages devront être reproduits annuellement. Un suivi de la reproduction sur le long terme de la colonie est ainsi initié.

4. Méthodologie

La méthodologie utilisée pour cette étude a été réalisée par le CORIF.
La zone d’étude a été découpée en quatre tronçons d’environs 50 trous chacun. Les tronçons sont délimités par les émissaires de rejet dans le canal ou, par les échelles permettant d’accéder à l’eau.

Découpage de la zone d’observation (© CORIF)

Après avoir vérifié l’arrivée de la colonie sur le canal de l’Ourcq, le suivi de la population se fera entre le 15 avril et le 15 aout à raison d’au moins 2 sorties mensuelles de 2 heures. Les hirondelles sont actives le matin ou en fin d’après midi.

Le ou les observateur(s), se postent sur la rive opposée. Il(s) relève(nt) le numéro des trous visités par les hirondelles ainsi que le nombre de visites. Quand les jeunes sont visibles du nid, ils seront comptés. Toute autre information utile à l’étude de la population sera relevée.

L’estimation de l’effectif se fera par rapport au nombre de trous visités (1 trou = 1 nid = 1 couple).


*Suivi de la nidification de la colonie d’Hirondelles de rivage (Riparia riparia) du Canal de l’Ourcq Années 2008 à 2010, Jean-Pierre LAIR.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.