LES AMIS NATURALISTES DES COTEAUX D'AVRON

Association agréée d'étude et de protection de la nature

Visite de la zone humide du Plateau d’Avron du 17/09/2016

| 0 Commentaires

L’ANCA est venue participer aux vingtièmes portes ouvertes de la Ferme Pédagogique de Rosny-sous-Bois, qui ont eu lieu les samedi et dimanche 17 et 18 septembre. L’événement a accueilli cette année près de 7 300 visiteurs. Ils ont été assez nombreux à rejoindre notre stand, en quête d’informations sur nos activités quotidiennes et à venir, et intéressés par le suivi d’oiseaux migrateurs que nous organisons le 2 octobre au matin.

Le samedi 17 à 15h00, une dizaine de visiteurs nous a rejoints pour suivre notre visite de la zone humide du plateau d’Avron. Cette zone, située à Rosny-sous-Bois, est à proximité immédiate de la ferme pédagogique. Il s’agissait d’une sortie organisée dans le cadre de l’événement « J’agis pour mon patrimoine naturel » initié par la fondation Nicolas Hulot.

Cette visite a été l’occasion d’un échange avec des personnalités venant d’horizons divers, du simple curieux de notre patrimoine naturel aux défenseurs de l’environnement convaincus ou en devenir. La zone humide était asséchée au moment de la visite mais cela ne nous a pas empêchés d’observer des espèces caractéristiques. Voici une liste des espèces vues ce samedi 17 :

Flore

  • Le Jonc des tonneliers (Scirpus lacustris), espèce vivace formant des touffes serrées et denses attirant les insectes de milieux humides (ex : libellules).
  • La Massette à feuilles étroites (Typha angustifolia), espèce herbacée dont les feuilles (étroites, comme son nom l’indique) peuvent atteindre jusqu’à 3 m de haut.
  • La Salicaire (Lythrum salicaria L.), espèce vivace héliophile affectionnant les milieux humides aux sols riches en éléments nutritifs.
  • La Pulicaire dysentérique (Pulicaria dysenterica), espèce de plante dont la morphologie des fleurs, de la famille des Asteraceae, se rapproche de celle du pissenlit.
  • Saule noir-cendré (Salix atrocinerea), espèce ligneuse qui, dans la zone étudiée, a tendance à envahir et refermer le milieu. Un chantier d’arrachage de saules est ainsi prévu dans les semaines à venir. Il permettra un éclaircissement de la zone et favorisera le retour d’espèces caractéristiques des milieux ouverts.

Oiseaux (identifiés à leur chant)

  • La Fauvette grisette (Sylvia communis), espèce caractéristique des milieux ouverts.
  • La Fauvette babillarde (Sylvia curruca), espèce migratrice transsaharienne qui occupe les espaces verts de nos villes. On la retrouve notamment dans les milieux buissonnants et les bas-fonds humides.

Insectes

  • Les Odonates (libellules), caractéristiques des milieux humides. Nous avons vu, entre autres, des Agrions à larges pattes (Platycnemis pennipes).
  • Le Conocéphale gracieux (Ruspolia nitidula), espèce de l’ordre des Orthoptères qui bénéficie d’un statut de protection en région Île-de-France.
  • Le Conocéphale bigarré (Conocephalus fuscus), espèce de niche écologique assez large qui affectionne toutefois particulièrement la végétation des marécages.
Photographie de Conocéphale gracieux prise à l’occasion de la visite de la zone humide du Plateau d’Avron.

Photographie de Conocéphale gracieux prise à l’occasion de la visite de la zone humide du Plateau d’Avron.

 

Aymie Q.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.